Partager la richesse dans une start-up: combien d’actions suffisent?

Un post intéressant publié sur un site intéressant: Xconomy.

Robert Beyster donne son point de vue sur ce qu’un fondateur doit garder comme parts dans sa société et la réponse est…

« 8 à 10 pourcent de sa start-up ».

Voici un point de vue assez inhabituel car souvent, le débat se focalise sur la maximisation du pourcentage. Beyster met l’accent sur la création de valeur et les incitations pour tous les acteurs de la start-up.

Ceci est par contre consistant avec ce que j’enseigne sur le partage d’equity (voir le post répartition des actions dans les start-up en date du 30 octobre 2008).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>