Le côté sombre de l’innovation

Je ne sais pas si vous connaissez l’excellente Chronique de Philippe Meyer sur France Culture. Elle est drôle, caustique, mais vendredi dernier, alors qu’il parlait de technologie et d’innovation (ce qui est rare), le ton était plus dramatique. Vous pouvez l’écouter au format mp3 ici.

Philippe Meyer fait allusion au diner auquel le président Obama invita des personnalités de la Silicon Valley. Mais surtout il y est question du prix à payer pour obtenir des objects tels que téléphones et autres tablettes. A savoir la situation des ouvriers qui fabriquent en Chine ces objets chez Foxconn entre autres, mais aussi la situation de la classe moyenne américaine.

En fait Philippe Meyer cite un récent article du New York Times: How the U.S. Lost Out on iPhone Work

Je n’ai pas de (bonne) réponse à la question. Mais il est bon de réfléchir à ce côté sombre de l’innovation et de l’économie en général. Je lis en ce moment une biographie de Schumpeter. Déjà au début du XXème siècle, les questions se posaient à travers les travaux de Keynes, Marx et économistes libéraux. Avons-nous progressé ou régressé?

Andy Grove avait les mêmes préoccupations en 2010 quand il écrivait How America Can Create Jobs pour Business Week. On oublie souvent que les américains sont nationalistes et peut-être autant qu’Intel produisait quasi-exclusivement aux USA. Aujourd’hui Grove est inquiet, parfois moi aussi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.