Un nouveau poison dans la Silicon Valley – le sexisme et pire encore?

La Silicon Valley parle ces jours-ci beaucoup de sexisme et de harcèlement. Si vous n’en avez pas encore entendu parler, vous pouvez lire:
Women in Tech Speak Frankly on Culture of Harassment dans le New York Times, en date du 30 juin 2017.
– – Uber’s Opportunistic Ouster dans le New Yorker, daté du 10 juillet.

J’ai déjà mentionné quelques traits sombres de la Silicon Valley. Par exemple:
La Silicon est-elle (re)devenue folle? en janvier 2016,
Quelque chose de pourri dans le royaume Silicon Valley? en janvier 2014,
La Silicon Valley et la politique – Changer le monde en novembre 2013,

Il ne fait aucun doute que la Silicon Valley n’est pas un paradis. Mais je ne l’avais jamais vu comme un lieu sexiste. Au moins pas plus sexiste que le reste de la planète. Et oui, il y a eu des histoires terribles, comme des viols sur le campus de Stanford, mais mon souvenir de la région est plus un lieu a-sexuel, principalement faite de personnes introverties, comme vous pouviez le voir sur la Silicon Valley de HBO (dès son 1er épisode). Il suffit de lire (encore une fois) ce commentaire drôle et triste: « C’est étrange, ils se promènent toujours par groupes de 5, ces programmeurs. Il y a le grand blanc dégingandé, l’asiatique petit et maigre, le gros à la queue de cheval, un gars plein de poils au visage, et un indien. C’est comme s’ils faisaient des échanges jusqu’à former le bon groupe
– Vous avez clairement une compréhension profonde de la nature humaine. »

Mais s’il y a quelque chose à dire sur tout cela, car même si une société est complexe et qu’il n’est jamais facile d’expliquer les interactions humaines sans être simpliste, ce que certains et peut-être trop d’individus font dans la Silicon Valley est inacceptable et devrait être combattu pour que cela se produise de moins en moins souvent …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *