Est-ce que les fondateurs de start-up font de meilleurs capital-risqueurs?

Question intéressante car j’ai souvent affirmé qu’il y avait une différence entre le capital-risque américain et européen (VC), qui avait déjà été illustrée par Tim Cruttenden (voir ci-dessous).

CB Insights, une entreprise dans l’analyse de données sur les start-up, a examiné l’expérience des VCs: Do Ex-Startup Founders Make The Best Venture Capitalists? La figure qui suit décrit leurs résultats et ils affirment en outre: « Sur les 100 VCs, 38 ont fondé ou co-fondé une entreprise avant de devenir des capital-risqueurs, tandis que 62 ne l’ont pas fait. Six des 10 meilleurs investisseurs de CB Insights n’ont pas fondé de société. Cela inclut les deux premiers: Bill Gurley de Benchmark et Chris Sacca, récemment retraité. »

Cependant, j’aurais préféré une analyse différente: combien avaient une expérience directe dans les entreprises technologiques, que ce soit dans le développement de produits / technologies ou dans les affaires telles que la vente ou le marketing par rapport à ceux qui étaient «seulement» consultants ou banquiers? Ce serait auss intéressant car la valeur que vous apportez au niveau du conseil d’administration peut être entièrement différente. Regardez ce que Tim Cruttenden a expliqué en 2006.

En effet Cruttenden dit aussi « entrepreneurs », mais si nous nous souvenons que Kleiner Perkins et Sequoia avaient beaucoup de managers plus que des entrepreneurs alors, nous pourrions peut-être obtenir une autre mesure de ce qui fait un bon VC …

Une réflexion au sujet de « Est-ce que les fondateurs de start-up font de meilleurs capital-risqueurs? »

  1. Giacomo Benvenuti

    Je pense que la question à se poser soit plutôt en fonction du type de start-up. Pour une start-up de rupture (des leaders) cela nécessite une compréhension de la technologie et une capacité d’anticiper, cad des compétences de type entrepreneur avec une bonne gestion du risque. Pour une start-up se basant sur une avancée incrémentale (des suiveurs) cela demande plutôt des compétences de gestion et d’optimisation, cad des compétences de type manager. Au final, sur les 20 dernières années toutes les grandes entreprises qui ont émergé sont toutes basées aux US. Il faudrait aussi voir les déchets pour tirer des conclusions plus objectives….

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *