Des leçons de management par Kleiner Perkins (Partie III) : Straight Talk for Startups de Randy Komisar

Avec comme sous-titre 100 règles d’initiés pour passer les obstacles – de la maîtrise des fondamentaux à la sélection des investisseurs, la collecte de fonds, la gestion du conseil d’administation et la liquidité, Randy Komisar a un objectif ambitieux dans Straight Talk for Startups – le parler-vrai pour les startup – et il y parvient!

Komisar est un investisseur expérimenté (et brillant) de la Silicon Valley. J’ai déjà mentionné ici ses livres précédents The Monk and The Riddle et Getting to Plan B , ainsi que nombre de ses conseils. Dans son nouveau livre, il essaie de donner de précieux conseils parce que «les entrepreneurs n’ont pas aujourd’hui le luxe d’apprendre par itération» [page xix de l’introduction]. The Times They Are A-Changin’ comme le dit le chanteur et les enjeux sont tout simplement trop élevés… Komisar donne donc «les éléments cruciaux, comme la création de deux plans financiers, l’embauche d’experts à temps partiel plutôt que de généralistes à plein temps; savoir quoi mesurer et les pièges d’agir trop tôt; et la criticité des bases économiques et du fonds de roulement» [Page 1]. Je dois admettre que j’étais un peu surpris, après avoir lu les premières règles, mais j’ai vite à nouveau été séduit.

Si vous n’avez pas le temps de lire ce livre, ce qui serait vraiment dommage, regardez au moins ses 100 règles. Voici les 28 premières de sa partie 1 – maîtriser les fondamentaux:
# 1: démarrer une entreprise n’a jamais été aussi facile, réussir n’a jamais été aussi difficile
# 2: essayez d’agir normalement
# 3: visez une amélioration d’un ordre de grandeur
# 4: commencez petit, mais soyez ambitieux
# 5: la plupart des échecs résultent d’une mauvaise exécution, pas d’une innovation infructueuse
# 6: les meilleures idées proviennent des fondateurs qui sont des utilisateurs
# 7: ne faites pas évoluer votre technologie avant qu’elle ne fonctionne
# 8: gérez avec une attention maniaque
# 9: ciblez des marchés dynamiques à croissance rapide
# 10: n’embauchez jamais le meilleur second
# 11: menez vos entretiens embauches comme si vous étiez un pilote d’avion
# 12: un expert à temps partiel est préférable à un « remplisseur de siège » à temps plein
# 13: gérez votre équipe comme un groupe de jazz
# 14: au lieu d’un repas gratuit, fournissez un travail qui a du sens
# 15: des équipes ayant une mission commune représentent les investissements les plus attractifs
# 16: utilisez vos données financières pour raconter votre histoire
# 17: créez deux plans d’affaires: un plan d’exécution et un plan d’inspiration
# 18: connaissez vos chiffres financiers et leurs interdépendances par cœur
# 19: le profit net est une opinion, mais les flux de trésorerie sont un fait
# 20: l’économie de l’unité vous dit une entreprise
# 21: gérez votre fonds de roulement comme si c’était votre seule source de fonds
# 22: exercez la discipline financière la plus stricte
# 23: soyez toujours frugal!
# 24: pour arriver où vous allez, vous devez savoir où vous allez
# 25: les mesures viennent avec des pièges
# 26: les revers opérationnels nécessitent des réductions rapides et profondes
# 27: réservez les surprises pour les anniversaires, pas pour vos actionnaires
# 28: les pivots stratégiques ont des aspects positifs

C’est un excellent complément à Measure what Matters et la preuve (si cela était nécessaire) de ce que les grands capital-risqueurs apportent…!

A suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.