Archives de catégorie : Street Art

Du Street Art à Florence

Il n’y a sans doute pas de ville au monde sans Street Art. Après mes découvertes de Banksy, de Space Invader à travers la planète ou des mosaïques miroir de Pully, voici quelques images de Florence.

Florence_.K_1

Florence_.K_3

Florence_.K_4

Florence_.K_2

Florence_.K_5

Florence_.K_6

L’artiste semble être connu par sa signature – .K – et j’ai trouvé quelques autres pages qui décrivent son travail: Exit/Enter et The Elusive “.K”. Les images qui suivent l’icluent aussi avec le célèbre Clet Abraham qui « sévit » lui aussi sur toute la planète.

Florence_.K_clet

Et encore…

Florence_.K_more

Voici un autre lien des ses interventions à Florence: Florence street sign art by Clet. Et que dire de ces images poétiques?

Florence_Blub

Lorsque l’entrepreneuriat rencontre le street art

De temps en temps, je poste des articles qui ne sont pas liés aux start-up ou à l’entrepreneuriat, mais à d’autres sujets tels que le Street Art par exemple. Maintenant se présente l’occasion de joindre les deux grâce à Banksy. Et en plus, je peux même parler des migrants (qui sont une composante essentielle de l’entrepreneuriat). Banksy a récemment créé l’œuvre de Street Aart qui suit:

jobs_02-932x525

648x415_uvre-banksy-pres-jungle-calais

Banksy a expliqué: « On nous amène souvent à penser que l’immigration est un fardeau pour les finances publiques. Mais Steve Jobs était le fils d’un immigrant syrien. Apple est l’entreprise qui fait le plus de profits au monde, et paye 7 milliards de dollars d’impôts par an. Et tout ça ne peut exister que parce qu’on a laissé entrer un jeune homme originaire de Homs (Syrie). » Dois-je ajouter quelque chose sur l’importance des migrants dans la haute technologie ? Si oui, il suffit de lire à nouveau AnnaLee Saxenian, Migrations, Silicon Valley, et Entrepreneuriat.

Space Invaders à Paris et Toyko : une mise à jour.

Pas directement liée à mon activité principale sur ce blog, je publie de temps à autre sur le Street Art. L’été est un bon moment pour faire des synthèses et j’ai fait un peu de travail sur ma quête dse Space Invaders de Paris et Tokyo. Paris a maintenant 1167 invasions. Tokyo est toujours à 138 mais j’ai pu trouver quelques anciens en ligne.

3-SI

Voici également deux autres œuvres. Tout d’abord, mon artiste préféré, l’homme aux mosaïques miroirs de Pully en Suisse. Voiic une oeuvre qu’il a déposée à Paris.
IMG_6528

– Breaking Bad
1-breakingbad-s

– Cost
2-cost-s

Plus «sérieusement» voici quelques stats à propos de Paris (mise à jour en octobre 2015 avec 1182 invasions)
SI-PA-stats-oct2015

Donc, ma synthèse, que vous trouverez aussi sur SlideShare donne ceci:

Paris: de PA_1000 à …

Toyko

Bruxelles et le street art de Space Invader

Deux articles ce soir sur mon blog. Un sérieux à venir sur la critique de l’innovation de rupture et un tout aussi important sur le street art. Hier il y avait à Bruxelles un magnifique meeting d’athlétisme où deux sauteurs en hauteur se sont envolés de plus en plus haut, jusqu’à tenter en vain le record du monde à …2,46m. C’était magnifique à voir. C’était l’occasion rêvée pour montrer le travail d’Invader à Bruxelles en mars 2012.

01-Gallery3

Voici le fichier pdf: Space Invader à Bruxelles. Il n’a évidemment pas manqué de rendre hommage au symbole de la ville!

05

Et enfin la carte Google correspondante:

Encore de l’art urbain: Space Invader à Grenoble

L’art urbain – le Street Art – est une étrange combinaison de références à l’art bien sûr, mais aussi à la sociologie, à la politique et à l’économie. C’est peut-être la raison pour laquelle je me suis intéressé au phénomène et à en parler ici, dans un blog lié aux start-up qui sont également une combinaison étrange de création, de politique sociale et d’économie. Les deux reconsidèrent le monde établi, les institutions. Le Street Art interfère avec la propriété privée et envahit des lieux, qu’il n’est pas autorisé à toucher en théorie. Le Street Art revisite le consumérisme et le capitalisme d’une manière très intéressante. Et finalement, il est devenu une partie du consumérisme, du capitalisme et le monde de l’art établi. Dans un sens, c’est exactement la même chose avec les start-up. Celles qui réussissent deviennent une partie de l’économie en place. En outre, les deux ont été initiés sans un objectif clair. L’ordinateur, l’Internet étaient presque aussi « inutiles » que l’art urbain dans leurs premières années. Dans l’image suivante, estil simple de séparer ce qui est du domaine de la publicité et de l’art?

banksy-ad

Peu importe. Je continue mes visites virtuelles et réelles des artistes de rue avec Space Invader à Grenoble en 1999. Comme vous pouvez l’imaginer, il ne reste pas grand-chose, mais il y a encore beaucoup d’images en ligne! Ci-joint ma compilation au format pdf de l’Invasion de Grenoble par Space Invader.

SI-Grenoble-Map

PS: vous pouvez trouver mes compilations de Banksy à New York, les belles mosaïques-miroir de Pully et les invasions de Lausanne, Genève, Berne, Bâle, et Tokyo avec le tag Art Urbain.

Space Invader à Tokyo

L’été n’est pas la saison des start-up, les nouvelles sont plutôt maigres, à l’exception peut-être de l’IPO de GoPro. J’utilise aussi ce blog pour parler de temps en temps d’art urbain et en particulier de Space Invader. J’ai aussi découvert qu’un moyen indirect de découvrir une ville, physiquement ou virtuellement, est de partir à la recherche de ces œuvres éphémères.

SpaceInvaderTokyo

La Japon ayant toujours été pour moi lieu d’attraction, je me suis intéressé à ce que l’Artiste y avait accompli. On trouve des dizaines de photographies en ligne, quelques cartes, J’ai donc fait mon propre travail de synthèse au format pdf ainsi que ma propre carte Google des lieux de SI à Tokyo (en grande partie grâce au travail de Toruteam). [D’autres exemples de fans de SI à Tokyo incluent Nalice_Malice ou True2death.]

Voici une version récente (mai 2015) de mon pdf avec plus d’information…

Il me reste à faire la découverte réelle… Dernier sujet, Invader vient de lancer son application pour smart phone, Flash Invaders. C’est peut-être ce léger argument qui me fera changer de device!

flashinvaders

Silicon Valley par HBO – Episode 5: après Banksy, Chuy.

Je ne pouvais pas imaginer que je pourrais faire un lien entre mes messages sur l’Art Urbain et ceux concernant la Silicon Valley. Mais voici le chaînon manquant: dans l’épisode 5, vous en saurez plus sur Chuy
HBO5-StreetArt-PP2
et comment nos héros décident d’utiliser un artiste de rue pour leur logo. Le résultat complet, je ne peux pas vraiment le montrer en plein écran, mais voici des extraits des premières tentatives.
HBO5-StreetArt-PP3
Voici le logo final.
HBO5-StreetArt-PP-final
Et vous pouvez agrandir les tentatives censurées en cliquant ici. Pas difficile de trouver qui pourrait payer $500k pour le travail. Pas leurs meilleurs amis…
HBO5-StreetArt-PP1
cliquer ici ou sur l’image pour l’agrandir – pour adultes seulement

Quand « pp » est considéré comme logo pour PiedPiper, Erlich explose:
« Des minuscules. Vous êtes sérieux?
Twitter, minuscule t
Google, minuscule g
Facebook, minuscule f
Toute entreprise de m… dans la vallée a une minuscule.
Pourquoi? parce que c’est plus sûr.
Nous n’allons pas faire pareil. »

Bien sûr, il y a aussi des gens sérieux dans la série qui parle finance…
HBO5-BurnRate
et processus.
HBO5-Process

Le Street Art selon Pierre Corajoud

J’avais déjà dit tout le bien que je pensais de Pierre Corajoud dans Après Banksy à NYC, Space Invader à Lausanne et j’aurais pu ajouter que j’adore les guides qu’il publie sur des balades autour de Lausanne. J’ai pu constater hier qu’il est aussi un guide passionnant grâce à une promenade autour du Street Art. Pierre Corajoud a promené son groupe des mosaïques miroirs dont j’ai déjà parlé ici (Après Banksy à New York et Invader en Suisse, voici Mirror Mosaic Man à Pully) jusqu’aux Singes de Lutry, en passant par les vignobles qui surplombent le lac léman. Notre guide a partagé ses connaissances historiques, géographiques et culturelles de la région, et son amour pour elle!

Corajoud-300414-1
Pierre Corajoud devant une mosaique-miroir de Pully

Corajoud-300414-2
Une mosaique-miroir que j’ai découverte pendant la balade

Quant aux singes de Lutry, ils sont à leur manière du Street Art ancien. Plus sur leur histoire sur ce lien: l’origine du nom « les Singes de Lutry ».
Corajoud-300414-3
Un singe de Lutry

Du Street Art à l’EPFL – suite et fin

Je viens de reparcourir le campus de l’EPFL et après mes premières découvertes à voir sur Du street art à l’EPFL – or not Street Art? voici la suite. Tout d’abord le résultat final de deux artistes (après vous avoir montré le work in progress).

Edgar Mueller et son site Metanamorph

EPFL-StreetArt-EdgarMueller1

EPFL-StreetArt-EdgarMueller2

Truly Design Studio et leur site Truly Design

EPFL-StreetArt-TDS-6

EPFL-StreetArt-TDS-4

EPFL-StreetArt-TDS-3

EPFL-StreetArt-TDS-2

EPFL-StreetArt-TDS-5

EPFL-StreetArt-TDS-1

EPFL-StreetArt-TDS-7

puis trois œuvres construites près de nouveau centre des congrès:

3D Joe&Max et son site 3djoeandmax
EPFL-StreetArt-3DJoeandMax1

Sylvain Meyer et ses pages web sur artnet.ch
EPFL-StreetArt-Meyer2

EPFL-StreetArt-Meyer1

Daniel Schlaepfer et son site www.dschlaepfer.com
EPFL-StreetArt-Schlaepfer1

EPFL-StreetArt-Schlaepfer2

Du street art à l’EPFL – or not Street Art?

L’EPFL organise une très jolie exposition de Street Art à l’occasion de l’inauguration de son nouveau centre des congrès. Si je pose la question « or not Street Art? » c’est parce qu’en général le street art n’est pas autorisé. Mais cela n’enlève rien au charme des oeuvres et la qualité des artistes. les lecteurs de ce blog se demanderont peut-être où est le rapport avec les start-up. Il n’y en a pas, mais j’aime ce domaine comme vous pourrez le voir en suivant le tag Art Urbain. Tout cela risque d’être éphémère., c’est un « work in progress » alors profitez des jours à venir… Voici le lien de l’exposition Art On Science.

streetart-EPFL

Leon Keer et son site Streetpainting 3D

EPFL-StreetArt-LeonKeer1

EPFL-StreetArt-LeonKeer2

EPFL-StreetArt-LeonKeer-WiP
Work in Progress…

Zebrating et son site Zebrating-Art

EPFL-StreetArt-Zebrating1

EPFL-StreetArt-Zebrating2

EPFL-StreetArt-Zebrating-WiP
Work in Progress…

Edgar Mueller et son site Metanamorph
EPFL-StreetArt-EdgarMueller-WiP
Work in Progress…

Truly Design Studio et leur site Truly Design
EPFL-StreetArt-TDS-WiP
Work in Progress…

Plus à suivre au fur à mesure de leur apparition… J’ai aussi remarqué d’autres icônes dans un style similaire, mais n’appartenant pas à l’exposition. Deux invaders…
EPFL-StreetArt-Invaders

Mon collègue Pascal qui sait tant de choses sur l’EPFL (:-)) m’a expliqué que ces jolis petits invaders furent créés pour un événement en 2010. Voici le lien Objectif Science – 2010 et la collection entière:

epfl-invaders

et quelques confrères.
EPFL-StreetArt-BC

Du vrai Street Art pour finir?
EPFL-StreetArt-graffiti