Google, la Silicon Valley et le cercle vertueux des spin-off

C’est l’une des grandes forces de la Silicon Valley. Ses entrepreneurs ne restent pas très longtemps employés de grandes entreprises et créent de nouvelles spin-off. Et cela est tout à fait accepté, digéré. Laissez-moi citer à nouveau Richard Newton: « La région de la Baie est l’Entreprise… [Quand les gens changent de travail dans la région,] ils ne font que changer de département au sein de cette entreprise qu’est la Région de la Baie. »

Et que dire du célèbre Wagon Wheel bar: « Dans les années 70 et 80, de nombreux ingénieurs de chez Fairchild, National et autres se rencontraient autour d’une bière pour parler des problèmes qu’ils rencontraient dans la production ou la vente de semi-conducteurs. Le Wagon Wheel Bar était un lieu de rencontres où même les compétiteurs les plus vifs échangeaient des idées. »

L’histoire continue. J’ai lu ce matin (grâce à Burton Lee) 15 Interesting Startups From Ex-Googlers de Jay Yarow. Celui a ainsi trouvé que depuis 2004, 49 spin-offs ont été fondées par d’anciens « Googlers ». En fait depuis la publication de son article le nombre est monté à plus de 70 comme le montre la page 2 du pdf.

En conclusion, je voudrais juste rappeler l’étude de Junfu Zhang qui a comparé la Silicon Valley à la région de Boston, sous l’angle du nombre d’entrepreneurs qui ont quitté leur grosse entreprise pour créer la leur. Il a démontré la grande différence netre les 2 régions, chose que Newton et le Wagon Wheel bar explique par des raisons culturelles.


Référence: High-Tech Start-Ups and Industry Dynamics in Silicon Valley – Junfu Zhang – Public Policy Institute of California – 2003

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.