La Silicon Valley, il y a 20 ans

Il y a vingt ans, j’entrai dans le monde du VC et des startup. Quel anniversaire! Ce fut amusant et excitant. Je l’aurais oublié si je n’avais pas déjeuné il y a deux jours avec des gens de Logitech. Quand nous avons parlé des bureaux de Logitech dans la Silicon Valley, je leur ai dit que j’avais un document de Businessweek qui montrait que Logitech était considéré comme une progéniture de Stanford.

Je dus trouver ce document et ce fut fascinant de relire ce numéro spécial de Businessweek, datant du 18 août 1997, intitulé Silicon Valley, The People, the Deals, the Culture, The Future – How it really works. Alors laissez-moi reprendre quelques éléments.

Premièrement la couverture. Voici un petit quizz intéressant. Combien de personnes reconnaissez-vous? Réponse à la fin du post.

Deuxièmement, la table des matières. Ce pourrait être la même chose aujourd’hui. Donc les choses n’ont pas tellement changé. Par exemple, le facteur migratoire; la folie de la région, à cause du coût, du stress; et l’invisibilité des femmes, ce « sexisme subtil chaque jour ».

Troisièmement, la question récurrente de savoir pourquoi les efforts pour dupliquer la Silicon Valley ont tous échoué …

Il y a les arguments classiques: les gouvernements locaux offrent des incitations fiscales ou de petits investissements, mais ne peuvent pas inventer ou commercialiser la technologie. Et il y a un passage très intéressant: Même les efforts privés pour cloner la vallée ont échoué platement. Terman, le père de la Silicon Valley, a été embauché dans les années 1960 pour recréer la magie dans le New Jersey et au Texas. Il s’est concentré sur l’établissement d’institutions de recherche solides, comme Stanford, qui pourraient jouer le rôle une boîte de Petri pour les idées brillantes. Mais Terman a été embauché par de grandes organisations, y compris Bell Labs et Texas Instruments Inc., et peu d’hommes d’affaires étaient prêts à tenter une startup. ‘Il a échoué, en partie, parce qu’il a surestimé l’importance des universités et en partie parce qu’il a été embauché par de grandes entreprises sans tradition entrepreneuriale.’

Enfin, quelles sont les leçons à retenir. Tout cela est bien connu et toujours valable aujourd’hui …

Si vous voulez le pdf scanné, demandez le moi. Ce serait un cadeau privé, alors que la mise en ligne du document complet serait une violation du droit d’auteur…

Réponse au quizz: Une douzaine d’étoiles les plus brillantes de la vallée: (rangée du haut, de gauche à droite) Larry Ellison, Oracle; Marc Andreessen, Netscape; Andy Grove, Intel; Al Shugart, Seagate Technology; Gordon Moore, Intel; John Chambers, Cisco Systems – (rangée du bas, de gauche à droite) Steve Jobs, Apple Computer, Pixar; Scott McNealy, Sun Microsystems; John Doerr, Kleiner Perkins Caufield and Byers; Larry Sonsini, Wilson Sonsini Goodrich and Rosati; Lew Platt, Hewlett-Packard; Jim Clark, Netscape.

Une réflexion au sujet de « La Silicon Valley, il y a 20 ans »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *