Steve Jobs à Paris en 1984

Mes amis de l’INRIA viennent de me mentionner une interview de Steve Jobs par la télévision française en 1984, quand on lui a demandé s’il pouvait demander un emploi similaire dans la Silicon Valley. Voici sa réponse:


– Le niveau de recherche est bon mais les applications concrètes semblent poser problème et il s’agit d’une étape importante pour l’innovation.
– Cela vient d’un manque d’entreprises prêtes à essayer.
– Le risque est rarement pris par les grandes entreprises, mais par les petites.
– Vous avez besoin de nombreuses petites entreprises avec des étudiants talentueux et du capital-risque
– Vous avez également besoin de champions que vous prenez comme modèles, qui permettent de dire « l’innovation c’est ça! »
– Il existe un problème plus subtil, culturel: en Europe, l’échec est grave. Si vous échouez en Europe juste après l’université, cela vous suit à tout jamais. Aux États-Unis, nous échouons tout le temps.
– Vous avez également besoin d’une industrie du logiciel solide, car le logiciel est le nouveau pétrole. Vous avez besoin de centaines de petites entreprises et vous pouvez alors dominer un secteur.
– Vous avez besoin d’étudiants talentueux, d’une bonne compréhension de la technologie et encourage les jeunes à créer de petites entreprises.
– Il s’agit d’initiative privée. Les grandes entreprises ne doivent pas intervenir, pas plus que le gouvernement. Nous devrions laisser les entrepreneurs les posséder.

Trente cinq ans plus tard, la situation a-t-elle changé? Et s’il était vivant, dirait-il la même chose. Je vous laisse juge…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.