Y a-t-il un parti pris contre les femmes dans la Silicon Valley? Et dans la high-tech en général?

Pourquoi y a t-il aussi peu de femmes dans les start-up de la Silicon Valley ? Pourquoi si peu dans la technologie en général? Pourquoi si peu dans la science? Et même pourquoi si peu de cuisiniers célèbres ou de créateurs de mode quand elles font la plupart de ce travail quotidien à la maison? Je n’ai pas de réponses parfaites ou peut-être trop de réponses. Le débat a été relancé à nouveau il y a quelques jours quand Vivek Wadhwa a critiqué Twitter pour ne pas avoir de femems au sein de son conseil d’administration, d’abord dans un article du New York Times Curtain Is Rising on a Tech Premiere With (as Usual) a Mostly Male Cast suivi d’un article qu’il a écrit pour TechCrunch My Response To Dick Costolo: Twitter Must Lead Silicon Valley On Diversity.

Women in society

Avec des mots violents tels que « C’est l’arrogance de l’élite mafieuse de la Silicon Valley, la mafia Twitter », « C’est la même pensée machiste. Le fait qu’ils vont aller en bourse sans une seule femme sur leur board, comment osent-ils? » ou encore « La racine de ce problème est l’arrogance et une attitude je-m’en-foutiste », Wadhwa n’accepte pas le arguments que le PDG de Twitter et d’autres de utilisent : « il y a certainement un problème d’offre. » Dick Costolo, PDG de Twitter, s’est donné la priorité de trouver une femme pour siéger au conseil d’administration, mais il a eu du mal, selon deux personnes ayant connaissance de ses plans mais qui n’étaient pas autorisés à parler publiquement. « Tout le monde essaie la diversité, à la fois la diversité ethnique et de genre, pour des postes de directions et d’administrateur », a déclaré Rick Devine, directeur général de TalentSky, un cabinet de recrutement de la Silicon Valley. « Le problème n’est pas l’intention, la question est simplement le manque de candidats. » (Extrait du même article du NYT )

Encore une fois , vous devriez lire les articles en entier. Je n’ai pas de bonnes réponses, mais si il y a une pénurie de candidats, je peux mentionner ici que deux fois dans ma vie, d’abord dans le monde du VC, puis dans le monde académique, j’ai entendu des décideurs dire sérieusement que l’embauche d’une femme serait un risque en raison de la possibilité d’une grossesse. Comme si avoir des talents dans une équipe n’était pas toujours pas risqué, simplement parce qu’ils peuvent toujours démissionner à tout moment …

Women -Caterina_Fake
Catarina Fake

Permettez-moi de conclure avec une autre citation de Catarina Fake dans Founders at Work, que j’ai déjà utilisé dans le passé : « Il y a beaucoup de sexisme institutionnalisé dans le monde des affaires et je crois qu’on ne se rend même pas compte de son ampleur. Un exemple qui est arrivé quand nous sommes descendus dans la Silicon Valley pour rencontrer une société de capital-risque. Après la réunion, le VC a parlé à quelqu’un de notre entreprise, et lui a dit : « Dis à Stewart de ne pas amener sa femme à des réunions de capital-risque. » Il faut beaucoup de courage aux femmes pour faire face à cette suspicion – et cette suspicion revient tout le temps, même dans certains lieux des plus surprenants – qu’elles ne sont pas à la hauteur, qu’elles ne sont pas assez fortes ou assez dures. On attend deux fois plus d’elles. J’ai entendu cela encore et encore de femmes dans le monde des affaires : elles doivent être deux fois aussi plus préparées que les hommes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.