Retour aux premiers principes de l’entrepreneuriat

Je viens de commencer deux livres qui pourraient être les deux livres les plus importants sur les start-up de (septembre) 2014. Surprise, surprise, l’un parle de Google, l’autre a été écrit par Peter Thiel. Je vais certainement revenir sur eux individuellement, mais laissez-moi vous donner deux citations tirées des premières pages et qui sont étonnamment semblables …

Google-Thiel

Dans How Google Works, Larry Page explique: « Quand j’étais plus jeune et commençais à penser à mon avenir, j’ai décidé soit de devenir un professeur soit de créer une entreprise. Les deux options me donneraient la liberté de travailler à partir des premiers principes. Cette autonomie de pensée est derrière presque tout ce que nous faisons chez Google, derrière nos plus grands succès et quelques-uns de nos échecs les plus impressionnants. » [Page xiii]

Peter Thiel dit dans Zero to One: « Le paradoxe de enseignement de l’entrepreneuriat est qu’une telle formule, nécessairement, ne peut pas exister; car toute innovation est nouvelle et unique, aucune autorité ne peut prescrire en termes concrets comment faire preuve d’innovation. En effet, le seul motif le plus puissant que j’ai remarqué, c’est que les gens qui réussissent trouvent de la valeur dans des endroits inattendus, et ils le font en pensant à l’entreprise à partir des premiers principes plutôt que de formules ». [Page 2]

Plus à venir sur
How Google Works de Eric Schmidt et Jonathan Rosenberg – Grand Central Publishing (23 septembre 2014)
Zero to One: Notes on Startups, or How to Build the Future de Peter Thiel et Blake Masters – Crown Business (16 septembre 2014)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.