La bulle est là. Reste à savoir quand elle explosera.

Un de mes amis me signale trois articles du New York Times qui montrent des signes de fièvre spéculative. Ces articles confirment l’impression que m’a donnée la possible entrée en bourse de Groupon.

Voici les liens à ces trois articles:
– Les investisseurs injectent des millions dans des start-up (NYT , 19 juin)
– Au sein de l’industrie, une envie de liquidité (NYT, 19 juin)
– Un petit groupe tire de LinkedIn une jolie somme (NYT, 19 juin)
– Abracadabra! la magie des mathématiques l’emporte dans les start-up du Web (NYT, 17 juin)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.