Pourquoi les start-up échouent

A nouveau, un article intéressant tiré d’un vieux Red Herring, en date d’octobre 1999. Il est intitulé l’Anatomie de l’Échec, et surtout il a été écrit par Geoffrey Moore.


Il n’y a pas grand chose à dire de Moore (if you know him) mais il faut le lire. Dans le paysage de l’Innovation, on eput le situer entre le concept de Whole Product (pdf) de Bill Davidow (Moore travailla chez MDV comme venture partner) et le concept de Customer Developementde Steve Blank’s . (Je reviendrai bientôt sur Blank et son livre The Four Steps to the Epiphany).

En 1999, Moore utilisa ses concept de Gouffre (“Chasm”) et de Tornade (“Tornado”) pour expliquer l’échec des start-up et en voici les quatre raisons:

1- La mort lente: le management traditionnel (suivre son plan d’affaires) ne fonctionne pas. les marchés émergents sont imprédictibles et requièrent de l’agilité.



2- Le piège du gouffre:
si les premiers enthousiastes achètent votre produit initial, il vous faudra une offre autour de ce produit beaucoup plus large (The Whole Product) pour satisfaire le majorité. Sinon, vous serez piégé par le gouffre.

3- Le plongeon dans la tornade: si vous avez la chance de créer un produit universel, la “Killer App”, vous n’aurez peut-être pas besoin de franchir le gouffre, et ferez face à son contraire: une incapacitéà répondre à une énorme demande et à gérer une hyper-croissance. le rêve devient cauchemar.

4- La zone des morts-vivants: Le tableau qui précède montre une zone que vous longez en partant des marchés émergents en direction du gouffre et/ou de la tornade. La peien et le gain y sont acceptables mais l’expérience montre que vous ne rejoindrez jamais les marchés matures. Le lieu des morts-vivants.

Dans sa conclusion, Moore exprime un certain optimisme et mentionne le bouclement de la boucle (“Full Circle”): si vous comprenez assez vite que vous courrez à l’échec (“Fail Fast”), vous pouvez réagir (en ne suivant pas le plan initial) et éviter les périls. Alors le succès reste possible. J’ai scanné cet article pour ceux que cela intéresserait. je peux l’envoyer par email.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.